L’Atomium, symbole incontournable de Bruxelles.

L'Atomium, symbole de la Belgique

Les Français possèdent leur monument créé à l’occasion d’une Exposition Universelle, la Tour Eiffel,  mais les Belges ont aussi leur monument créé lui aussi lors d’une Exposition Universelle, l’Atomium. Chacun son symbole.

Oh, il n’a rien à envier à son aînée, il est juste un tout petit peu plus petit, juste un tout petit peu.

Comme elle, il attire des milliers de visiteurs. Comme elle, il possède un restaurant à son sommet. Comme elle, flotte à son point culminant les couleurs du pays. Comme elle, il fait face à un illustre bâtiment, le Palais du Heysel, où se tiennent Expositions, Foires et Salons. Comme elle, il offre le plus beau panorama (360°) sur la capitale et ses environs.

Avec son architecture unique en son genre, créée à l’occasion de l’Exposition universelle de Bruxelles de 1958, l’Atomium symbolise un cristal élémentaire de fer agrandi 165 milliards de fois. En 1950, l’atome était au centre de toutes les préoccupations, une nouvelle énergie quasi inépuisable symbole de modernité.

Situé à Laeken, une des 19 communes de Bruxelles, sur le plateau du Heysel où eut lieu cette exposition, l’Atomium est constitué de 9 sphères (1 sphère à chacun des 8 sommets, plus 1 au centre). Ces 9 sphères sont connectées entre elles par 20 tubes, le tout reposant sur 3 piliers (ou bipodes). La sphère de base est consacrée aux expositions permanentes de la naissance de l’Atomium et de l’Expo 58. Les autres boules accueillent des expositions temporaires. Une véritable balade surréaliste à travers tubes et sphères, s’offre aux visiteurs.

L’Atomium et l’Expo 58 fêtent leur 60e anniversaire  en cette année 2018. Des expositions consacrées à cet événement ceux sont installées dans l’Atomium et au Musée du design (ADAM). Une bière et une bande dessinée ont par ailleurs été lancées pour accompagner les festivités. Dans l’Atomium, une extension temporaire à l’exposition permanente s’intéressera aux gens qui ont visité l’Expo 58. De nombreuses photographies et vidéos d’époque, pour la plupart inédites, seront proposées lors de cette expo “People of 58“.

Le musée ADAM, situé à deux pas de l’Atomium, abritera lui deux expositions qui reviendront également sur l’exposition universelle. La première, “Podium 58“, conçue en partenariat avec le Musée Mode & Dentelle, sera consacrée à la mode du printemps 58, “qui s’affranchit du carcan vestimentaire des années 1950“. “Graphic 58” abordera l’univers graphique innovant de l’Expo 58, dont les formes, les couleurs et les textures ont contribué à la naissance d’un “style Expo“, selon les organisateurs.